A la Lueur du Lampadaire !

Des mots, une Histoire 121 avec Jérôme K. Jérôme Bloche

Les sirènes de la police

 

bloche.jpg

 (ex-libris de Dodier vu sur ya-too.com)

 

Jérôme K. Jérôme Bloche collectionne les sirènes. Ah non, pas les sirènes maritimes avec leur queue de poisson – quoiqu’on en trouve pas mal dans le trafic, des queues de poisson ! Je parle des sirènes tonitruantes au-dessus des véhicules d’urgence.

« Pin-pon ! Pin-pon ! » « Tiens bon ! » (1) « On ar-rive ! » (2)

C’est Babette qui les ramène avec elle. En avion.

Je l’ai suivie, cette fois-là, jusqu’à New-York. Ah, quelle ville qui stimule l’imagination !

Et Babette qui abordait un véhicule de la NYPD (3) au coin de la Madison Square et demanda aux policiers « Est-ce que vous pouvez bien faire sonner la sirène de votre voiture ? C’est pour mon ami, il collectionne le mugissement de voitures de police. » Malheureusement, sa naïve demande fit rire grassement les hommes. «Viens t’mettre à califourchon sur mes g’noux, ma belle pépée ! Et j’t’fais ça gratos ! »  Babette s’indigna de leur comportement et les invectiva de noms d’oiseaux bien exotiques.

Ah, quel trouble, mes amis !

Alors, Babette courra jusqu’au One Police Plazza, jolie équilibriste sur son filin, et reprit son récit au large réceptionniste chauve. « Je vais voir ce que je peux faire. Attendez là. » Quelques coups de fils et une heure plus tard, Babette était reçue dans le bureau de l’agent de communication qui riait de bon cœur. « Et vous faites ces acrobaties à chacun de vos vols, Miss Babette ? »

Ah, quelle fille sensorielle dans sa robe trapèze !

A son retour à Paris, Babette remit la cassette tant convoitée à son détective du dimanche de fiancé. Jérôme l’écouta à plein volume que la sirène de la NYPD en fut démoniaque. « Je ressemble à un réel détective, pas vrai, Babette ? » « Oh oui, mon Jérôme ! » L’obscurité favorisa leur union là, tout de suite.

Ah, l’orgasme intime qui réunit ces deux jongleurs amateurs du petit Paris !

Mais c’est leur histoire, là ! Parce que moi je suis déjà suspendu au porte-manteau juste au-dessus de mon compagnon l'imper !

 

 

(1) interprétation linguistique de la sirène des pompiers et samu français ;

(2) interprétation linguistique de la sirène de la police française ;

(3) New-York Police Departement au 1, police plazza, NY.

 

Les mots d'Olivia pour Des mots une histoire 121 : Orgasmesensorielstimulerimaginationhistoirecomportementtroubledémoniaque(à) califourchonacrobatietrapèzeéquilibristejongleurlarge.

 



28/12/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres