A la Lueur du Lampadaire !

Les Plumes 18 dans la haie d'honneur

 

 

La haie d'honneur

 

haie.jpg
 

(image extraite de "hey brother" d'Avicii)

 

Bang ! Les armes tirèrent une salve.

Asmée sauta de frayeur. Elle rentra la tête entre les épaules.

Bang ! La deuxième salve. Quel bruit intense !

Asmée, effrayée, se retourna vers le tir et vit les soldats alignés, l'arme dans leur giron.

Bang ! La troisième. Est-ce l'enfer qui se déchaine encore ?

Aa ! Asmée se jeta par terre et courut se réfugier contre le bois du cercueil.

 

Dans le silence du recueillement, elle entendit clairement le bruit des armes qui jouaient dans les mains des soldats en tenue de parade pour finir enfin au repos, crosse au sol.

 

Quelqu'un dans l'assistance toucha l'épaule d'Asmée, sans doute pour la rappeler à la réalité ; or elle n'y vit qu'une menace qui lui brûla la peau ; alors, d'un geste syncopé, elle saisit ce poignet pour l'envoyer par dessus l'épaule comme on jetterait un déchet dans les flammes de l'âtre afin de purifier le monde du dernier air nocif. Le malheureux finit sa course sur le cercueil, déjà ébranlé par la secousse précédente.

 

Asmée se tint blottie, là, jusqu'à la fin de la cérémonie.

 

*

 

Tac, tac, tac. La main glissa sur l'arme telle la glace qui fondrait à la chaleur.

Francis bomba le torse de passion.

Tac, tac, tac. Le protocole perdit beaucoup de son fastidieux aspect.

Francis espéra que la balle à blanc volerait jusqu'au zénith propulsant par sa célérité l'âme du soldat tombé sur le champ d'honneur.

Tac, tac, tac. Le feu de l'action doubla la solennité du lieu.

Francis, chaud comme la braise, se sentit transporté, encore plus haut.

 

Dès qu'il eut posé la crosse de son arme sur le sable, il dirigea lentement le regard vers la fille cachée, seulement visible par les cheveux où le soleil jouait dans les brins dorés.

 

Quelqu'un dans la haie d'honneur toussota, sans doute pour le ramener à la réalité ; or il n'y sentit qu'une sensation fascinante qui immergea le cœur ; alors, d'un geste timide, il sourit en y mettant tout l'amour qu'il pouvait puiser dans la poitrine comme on se jetterait corps et âme dans un jeu dangereux afin de protéger sa bien-aimée du dernier air nocif de ce monde. La douceur finit sa course sur la tête dorée, déjà ébranlée par la frayeur précédente.

 

Francis se tint debout, là, jusqu'à la fin de la cérémonie.

 

Les plumes 18 sur le thème du feu : Chaleur, soleil, jeu, âtre, glace, bois, passion, fascinant, brûler, enfer, flammes, braises, purifier, intense, syncopé, secousse, sable.

 

LOGO PLUMES2, lylouanne tumblr com



28/12/2013
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres