A la Lueur du Lampadaire !

Politique ferme pour les mots une histoire #116

Les mots numéro 116 qu'Olivia nous force - euh non, incite à travailler donne aujourd'hui ce petit texte de ma part.

 

Les mots sont :

confidence oreiller duvet oie capitole congrès siège international

 

Ceci n'est pas un poème, juste une mise en rime, donc pas règles strictes.

 

politique ferme.jpg
photos from l'express et politique.org (c) respectivement
 

 

Peu de mots aujourd'hui ! Parce que peu de monde ?

Imaginez l'hémicycle du Capitole vide de ses sièges.

Ah bon, c'est faisable ? Mais c'est sujet à la fronde !

Entrons donc dans une ère de guerre et de pièges.

 

Les exemples foisonnent : des films-catastrophes

Au shut-down, gros intérêts et corruption alimentaire, il n'y a qu'un pas...

La cueillette du Printemps arabique au parc occupé, les offres

Ne manquent pas pour jouer au berger d'oies...

 

La ferme, je gère : la basse-cour aux règles obéit - sans éthique ;

La mappemonde, je demande : déontologie à échelle humaine ?

L'International a chanté, le congrès vote : le sens politique

Vit encore. La houlette soulève confort et peine.

 

J'ai confidence à faire : voyons où me mène page blanche

- vide elle reste seule - et trois mots - essence de penseurs aliénés.

L'oreiller a perdu sa taie et indubitablement flanche.

Envoles-toi, duvet, pour mieux te reposer là où tu fais gratter...

 

Au mieux !

 

 



23/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres