A la Lueur du Lampadaire !

Un homme parti de zéro (défi Citation se meut en Texte)

Un homme parti de zéro pour n’arriver à rien, n’a de merci à dire à personne.

 

Pierre Dac

 

 

Un jour d'avant l'été 2014, quelqu'un de la blogosphère que je fréquente (donc si on se reconnait, on fait signe) a dit : "Cette fois-ci, je propose la phrase du jour avant de publier le texte au cas où quelqu’un se laisserait tenter…" "le but étant d’écrire un texte en rapport avec la citation."

 

Je réponds par un petit texte qui me parait un peu tiré par les cheveux. Ou comment trouver de l’inspiration pour un futur roman… (pour le narrateur, bien sûr.) Je ne connaissais pas de nom le Pierre Dac mais après l'avoir découvert, je suis devenu fan. Ecrivain, diffuseur radiophonique (effet qui me plait), humoriste et comédien. (MERCI, le quelqu'un !)

 

 Le texte:

 

"Le trottoir est bondé de passants ce soir. Les talons raclent l'asphalte sans interruption, défilent sans esthétisme. On est pressé, on marche d'une bonne cadence mais on ne flâne pas. Ce n'est pas le moment, il fait froid et humide malgré ce mois de mai, les commerces sont fermés pour cause de fête du travail. C'est pas la joie, quand même ! C’est même pas ma ville : je suis arrivé là, par hasard, sans un rond.

Sauf que je fais ce qu'il me plait ! C'est-à-dire rien. Ou peut-être trembler de froid. Je suis installé en bas de la rampe où, aujourd'hui aussi, les jeunes du quartier font leur skate - je les observe parce que ça me fait passer le temps et que c'est pas du flan, leurs acrobaties ; j'ai posé ma gamelle au sol et à côté mon carton en V inversé où j'ai écris au marqueur noir, emprunté hier au primeur du coin « Pour manger, SVP ! »

Malheureusement, personne n'a déposé de shilling dans ma gamelle. Ni de sous. Je sens dans ce corps comme alambiqué, distillée à petites gouttes une sorte de soulagement. Remercier pour mendier est un acte difficile.

Je reprends mon carton et le retourne. Ce soir n'est pas un bon soir, que n'y peux-je ! Marqueur au poing, je signe mon acte : « Un homme parti de zéro pour n’arriver à rien, n’a de merci à dire à personne. »

Au loin, la voix connue d’un ami me hèle : « Hé, Pierre ! Mais qu'est-ce que tu fais dans ces haillons ? Et assis par terre ?

- J'écris ! »"

 



17/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres