A la Lueur du Lampadaire !

#109 (Des mots) Mi-figues, (une histoire) mi-fille

 

              La rentrée a repris ses droits et ses habitudes, ses mots une histoire aussi - proposé et animé par Olivia dans son blog désirs d'histoire. Donc 109ème session avec les mots suivants : tourment – tempétueux – bourrasque – envoler – avion – aile – papillon – métamorphose – chrysalide – soie – luxe – yacht – fric – clinquant – pacotille – cotillon – célébration. Il y a une exception : métamorphose nom commun de la liste est devenu métamorphose verbe conjugué du texte. Bizarre, non ? Ça bouge tout seul ce mot...

 

             Bon, mon cas étant spécial, ma soeur - cette perverse, aïe - m'a imposé les mots suivants : jupe - fille - délice - magnifique - soleil - fruit - doré - belle - joli - rêver (en italique) à répéter deux fois uniquement sans faire du "bis repetita exprès", comme elle le dit si bien !

 

 

Voilà le texte:

 

f.jpg

 Manger des filles - oups - des figues, c'est de saison.

 

 

            Cueillir des figues, c'est comme regarder sous les jupes des filles. Juste sous les jupes. Quel délice de tourment ! On se surprend à rêver d'une jolie fille en jupette courte qui gravit l'échelle de bois appuyée contre l'arbre. Quel rêve tempêtueux ! Mon coeur s'emballe et fait envoler mon esprit en bourrasque !

         Lever la tête lorsqu'on est sous les branches ou soulever les feuilles mano a mano pour trouver les fruits dorés par le soleil de l'été. Rien de clinquant, non ; une grande douceur, de la magnifique soie sous les doigts. 

 

            Et des gouttes scintillantes de nectar, tels des joyaux de pacotille ornant le joli décolleté de nos belles dames, tombent en confetti des fruits trop mûrs, s'échappant avec délice de l'étreinte fatale de ces avions à miel que sont nos belles abeilles.

          Oh ! Au point culminant de cette célébration, ô muses, hé cotillons, se métamorphose devant mes yeux ébahis, un magnifique papillon tout juste libéré de sa chrysalide, qui a à peine défroissé ses ailes au soleil.

 

         "Ho ! Hé, bourrique ! Tu travaille ou je reprends mon fric ! T'es pas sur un yacht de luxe à te dorer la pillule !" 

 

 (fin de texte) 

 

 

       Et voilà ! Que c'est court ! Je crois que lire les textes courts des blogfriends fait son petit effet ! Peu à peu mais sûrement...

 

         Avertissement : le texte ci-dessus n'a pas pour but d'humilier la gente féminine - ou masculine : ce n'est qu'une célébration. Onis soit ceux qui mal y pensent !

 



04/09/2013
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres