A la Lueur du Lampadaire !

Le jour du Tournoi

 Texte pour Des mots, une histoire #80  de Désir d'histoires selon la liste de mots (en gras dans le texte) : 

 

 


 - Monsieur mon Frère, vous êtes un fiéffé menteur ! Vous ne manquez pas de courage non plus !

 

L'admiration se disputait avec l'écoeurement dans le discours de Lord d'Astringale.

 

 - Comment daignez-vous mentir à notre Sire ? Faire passer cette donzelle pour un page ? Un futur champion du tournoi des 12 chevaliers ?!

 

Il désigna vaguement de la main une jeune personne chétive qui attendait sur le pavé de l'antichambre, vêtue des couleurs du Lord. Elle esquissa une courbette gracieuse à l'énoncé de sa personne : elle ne voulait manquer ni de respect au lord ni le si fameux tournoi des chevaliers.

 

 - Voyons, Mon Seigneur, il n'y aura aucune vérification du genre des champions. Si ce n'est la force du bras et la dextrécité à l'épée, tenta d'apaiser le héros du jour.

 

- Monsieur mon Frère, cette... est, à n'en pas douter, incapable de soulever la lance en plein galop de son destrier !

  

 - Oh si vous saviez, Mon Seigneur, tout ce qu'elle est capable de soulever...

 

 - Ses cheveux, voyez donc ces cheveux, Monsieur mon Frère ! Si scintillants : à ne pas en douter, des cheveux de dame !

 

 - Mon Seigneur, vous cherchez broutille contre mon coeur ! 

 

Monsieur le Frère du Lord observa un instant son Lord puis la jeune page tour à tour. L'un tremblait de rage contenue, ne désirant pas être la risée du château d'après ce canular. L'autre gardait la tête, affichant une figure bien confiante que Monsieur le Frère du Lord apprécia telle que : 

 

 - Mon Seigneur, rassemblez tous vos hommes susceptibles d'être le champion de votre gloire. Soumettez-les à un entrainement ou une course d'essai. Vous trouverez ainsi chaussure à votre pied et moi, satisfaction dans l'action héroique de ma femme.

 

 - Et escomptez-vous que je vous pardonne après cela ? 

 

 - Oui, je veux bien - si Mon Seigneur me fait cet honneur ! 

 

 Le Lord s'apaisa aussitôt : il souriait de l'audace de cet évènement. S'approchant de la demoiselle, il dit, toujours sans la regarder : 

 

 - Madame, Monsieur mon Frère compte sur votre talent, alors je vous prie de ne pas le décevoir ! Que ne ferait-il pas pour vos caprices !

 

La jeune femme salua allègrement d'une belle révérence.

 

 - Oui, Mon Seigneur.

 

 - Vous me laissez le choix, Monsieur mon Frère ! ajouta-t-il prestement. Or j'espère de tout coeur que votre belle exquise ne fondra pas comme banquise au soleil d'été !

 

 - Où souhaiteriez-vous les tester, Mon Seigneur ?

 

 - Envoyez-les donc sur le circuit des Petits Diables, lança-t-il d'un air las.

 

 - Et je vous fais emménager une confortable loge, compléta Monsieur le Frère du Lord d'un cri théatral, faisant virevolter sa cape pourpre. Un jour de fête à votre honneur !

 

Puis il renvoya sa dulcinée après un rapide baiser sur les cils satinés.

 

 - Oh, ne dépassez pas les bornes, Monsieur mon Frère, tonna tout d'un coup le Lord.

 

 - Oui Mon Seigneur ! couina l'autre qui songea : "Des jours en apnée nous arrivent..."

 

 

***

 

Les mots de Des mots, une histoire 80 sont : apnée – admiration – tournoi – vérification – pardonner – mentir – circuit – chaussures – canular – susceptible – emménager – satiné – banquise – cape – scintiller – pavé.

 

  

2nde partie : Le jour du Tournoi II

3ème partie : Le jour du Tournoi III 

 

 

 

 



08/11/2012
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres