A la Lueur du Lampadaire !

Matsuo Basho sur la sente étroite du Bout-du-Monde

 

Matsuo Basho's
"Narrow Road to the Deep North"

"La sente étroite du Bout-du-Monde"
Tr. from Japanese to English by Nobuyuki Yuasa

 

 

 

                                       Matsuo Basho est le poète aux 2000 haïkus le plus 'littéralement vénéré' au Japon - et plus loin d'ailleurs. Il a néanmoins rédigé des carnets de route et de voyage (1) dont Oku no Hosomichi soit La Sente étroite de Bout-du-Monde, publié à titre posthume en 1702.

(1) L'appel de Choco pour le partage d'un plus grand nombre de carnets de voyage a été entendu...

 

 

                                       Franchement, j'aimerai écrire comme Basho, un tel carnet est un bonheur à lire ! Donc Basho fait ses valises et part en voyage, accompagné d'un ami qui se fait moine errant et qui change son nom, dans le seul but de voyager. Il n'a pas de but précis, de voyage d'affaires par exemple. Il effectue un voyage d'errance dans l'archipel, allant là où ses pas le conduissent et ce, litéralement... Il s'ennuie ferme dans sa maison qui, pourtant, est chère à son coeur, malgré sa famille et ses amis, dont il se sent bien proche. Il s'éloigne d'eux pour se rapprocher encore plus près. Il a dans son sac de quoi écrire et des choses qu'il n'a pu jeter, offertes par ses proches.

 

 

                                    Bah oui, plus paradoxal que ça, tu meurs ! Sauf dans l'écriture du texte, peut-être... En effet, il accumule ces mots contradictoires, un peu, dans ce sens synonyme, beaucoup, qu'il exprime. Il est court et dense. Court dans sa rédaction, dans la syntaxe (du moins en anglais), dans la forme de ses paragraphes. Et dense dans la sensibilté poétique, l'émotion humaine et minérale, l'interprétation symbolique. Un peu comme ces danseurs de rue (vu ce jour-là, l'e-book sous le bras et passant par là) qui s'entrainaient sur une place aux pierres centenaires en haut des vastes marches d'un building institutionnel à ces techniques de break-dance, gestes rapides et termes high-tech dans une concentration mémorable.

                        

                                      Rien que le titre du carnet fait rêver... Rien que le titre du carnet indique sur la valeur litéraire et culturelle et même spirituelle de ce voyage. Cela se prête presque à un voyage initiatique mais... non, finalement ! Il n'y a pas la même dimension. Basho n'oublie en rien d'où il vient ni où il va. De sanctuaires en monts à gravir, d'histoires fabuleuses à entendre et lieux avisés à habiter, il se fend un chemin pour écouter le monde et surtout l'écrire. Du moins, ce fut un grand bol d'air pour les gens qui sont, comme moi, coincés dans un train-train urbain en plein dans la pollution automobile et le stress absurde.

 

 

                               Lecture / cf le titre.

Ce site donne un tour touristique sur les pas de Basho. (Je vais me contenter de trouver les places fortes sur un atlas... encours)

http://www.ooaj.com/travel/Narrow_Road_to_the_Deep_North.html

Basho's original itinerary is as follows, with modern placenames or major nearby cities in parentheses where applicable.

Stages 1-2: Sugamo (Tokyo)

Basho starts off from the heart of downtown (shitamachi) Tokyo, bidding farewell to Ueno and Yanaka — both well worth a visit.

Stage 3: Soka

Stage 4: Muronoyashima

Stage 5: Nikko

Unusually, Basho does not even mention Nikko's largest tourist draw, the extravagant Tokugawa mausoleums. Instead, he climbs Mt. Nikko and visits Futarasan Shrine, dedicated to the mountains' guardian spirits.

Stage 6: Nasu

Stage 7: Kurobane

Stage 8: Unganji

Stage 9: Sesshoseki

Stage 10: Shirakawa

Stage 11: Sukagawa

Stage 12: Asaka (Fukushima)

Stage 13: Shinobu

Stage 14: Sato Shoji

Stage 15: Iizuka

Stage 16: Kasajima

Stage 17: Takekuma

Stage 18: Sendai

Sendai is the largest city in Tohoku, home to few attractions but a pleasant enough place to rest for a few days.

Stage 19: Tsubo no Ishibumi (Ichikawa)

Stage 20: Shiogama

Matsuo's chosen route of boarding a boat here for Matsushima remains very popular today.

Stage 21: Matsushima

The craggy pine tree islands here are considered one of the Japan's Top 3 scenic spots.

Stage 22: Ishinomaki

The island of Kinkazan, while not visited by Basho, makes an interesting detour from here.

Stage 23: Hiraizumi

Once a capital that rivaled in Kyoto in splendor, today's Hiraizumi has little left except two famous temples — and some famous haiku lamenting the loss penned here by Basho.

Stage 24: Dewagoe (Naruko)

At this point Basho abandoned the original plan to head all the way north to Aomori and instead decided to head across the mountains. Naruko is now popular hot spring resort.

Stage 25: Obanazawa

Stage 26: Ryushakuji (Yamadera)

The temple of Ryushakuji is quite literally carved out of the mountainside: hence the common name Yamadera, "Mountain Temple".

Stage 27: Oishida

Stage 28: Mogami River (Yamagata)

Stages 29-30: Hagurosan and Gassan (Dewa Sanzan)

The three holy mountains of Dewa Sanzan are the center of worship for the Shinto-Buddhist Shugendo sect and its mountain-climbing yamabushi ascetic monks.

Stage 31: Sakata

Stage 32: Kisagata

Stage 33: Echigo (Niigata)

The province of Echigo is now Niigata prefecture. A worthwhile side trip here is Sado Island, once a harsh place of exile known for its gold mines, but now home to a yearly music festival that draws people from around the country.

Stage 34: Ichiburi

Stage 35: Kanazawa

Stage 36: Komatsu

Stage 37: Natadera (Yamanaka)

Stage 38: Daishoji

Stage 39: Matsuoka

Stage 40: Fukui

Stage 41: Tsuruga

Stage 42: Ironohama

Stage 43: Ogaki




06/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres