A la Lueur du Lampadaire !

Okko, kamis et démons, le temps d'une BD !

  
   
    
 
 

"Une BD française avec un dessinateur-scénariste français... Mais je l'savais pas ! Je l'jure !" 
"Une BD est toujours française, voire belge..." 
"C'est pas le contraire plutôt ? Et une BD à auteur japonais ?" 

Bah quoi, je prépare ma défense pour ceux/celles qui refusent le texte dans le challenge...
Mais je le mets quand même... et na !


Okko est un ronin, 
 soit un samouraï sans maitre, 
 agile au sabre qui se montre volontiers moins fort qu'il ne l'est, 
 qui chasse les démons avec sa troupe de gens dont au total 
  
 Noshin, un moine bien porté sur le saké et copain des kamis,  
 soit les divinités de la nature, 
  Tikku, un padawan (ah non c'est du StarWars) 
 marqué au fer rouge du sigle des voleurs, mais ça n'en est pas,
 Noburo, un masqué que je suppose être un démon 

à la face rouge et dents stalagmites d'une force de dément.

Bon, on voit tous ce que ça peut donner, non ?
 Le bordel qu'ils peuvent provoquer ? Bah non, pas tant que ça, en fait. 
 J'en ai vu des personnages qui foutent plus de bazars.
La trouppe d'Okko zigouille bien des méchants, 
 sur deux ou trois planches, 
 mais sans plus.
C'est plus la représentation des cadavres qui est plus "horreur". Voyez 
 une tête découpée posée sur un tatami,
 un cadavre plein de sang sortant depuis une grande jarre renversée,
 une tête d'ogre suspendue comme un trophée ficelée par la bouche.
 
Les dessins sont superbes dans le genre
 réalistes même lorsqu'on voit des monstres démons, casqués et armurés,
 pas de gravures de mode (ça existe encore cette expression ?) à la place des héros,
 des gros plans sur le visage d'un personnage pour figurer des émotions, 
 et vérifier au passage si les dents stalagmitées de Noboru sont des vraies,
 des créatures fantastiques, même si je ne voudrais pour rien au monde 
 les croiser à un coin de rue, la nuit,
 des passes d'armes techniques et des prouesses magiques.
 
  
 
Parce que la découverte de ce monde est plus prenante qu'elle, l'intrigue reste simple. 
Nous découvrons l'empire du Pajan 
(ah non c'est pas juste; je viens de comprendre où c'est, que tout de suite...)  
du point de vue de Tikku
 comme si nous étions le second Padawan du groupe.
 Faut que je me trouve le comment de mon arrivée dans le groupe, 
 parce que chasseur des démons, moi ? 
 Plutôt appât de démons; tiens, c'est une idée à creuser...
 
 
 
Bon, la BD fonctionne par cycle 
 de l'eau
 de la terre
et je suppose que ça continue par cycle
 du feu
 de l'air.
Il n'a que 6 tomes en cours, deux par cycle
 trop court à mon goût
 habitué aux longues séries des mangas.
 
Du suspense, des enquêtes quelques policières, et des chutes de fin incroyables.
Si je dis qu'il y a des vampires la-dedans ? C'est normal, 
 ce sont des démons ! entendré-je à coup sûr. 
 Mais pas comme on les connait genre 
 transformable 
 chauve-souris 
 à la belle dégaine 
 se déplaçant en cerceuil.
 Ils sont plus...
 horribles
 et infréquentables.
 
 
 
De toute façon, la BD est elle-même infréquentable 
 en entier
rares sont les images zen
 sauf par petites cases alors,
 sauf la page de garde.
La couverture est trop bien menaçante
 alors 
 attention
 n'y allez pas que pour Petite Carpe !
 

https://static.blog4ever.com/2010/02/386399/artfichier_386399_639121_201203145100123.jpg

 
 
 
images vues sur le net (à leurs auteurs ils sont donc ) et 
franchemment n'hésitez pas à aller les voir, y'en a des belles !


16/10/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres