A la Lueur du Lampadaire !

The girl with the dragon tatoo...

... m'a rendu visite lors du challenge PAL au fond du soleil, ce qui m'a fait très plaisir. Une fille, un dragon - tatouage ou pas - bestiaire mythique préféré qui laisse présager quelques évènements mythiques, une belle rencontre ?

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2010/02/386399/artfichier_386399_2449130_201307164928674.jpg

 

Comme toutes les rencontres celle-ci itou commence avec une fleur - mythique elle aussi : Leptospermum (Myrtaceae) rubineüe ou Desert Snow surnom aborigènique. Ce qui lance l'intrigue...

 

 

Le tout pour continuer dans un roman policier, un thriller qui est assez palpitant. Ainsi nous faisons connaissance avec Mikael Blomkvist, reporter dans une quelconque agence de presse, spécialisé dans le patrimoine financier et entreprenarial en Suède. Il est en procès pour diffamation et se cherche donc un scoop, qu'un ami apporte sur un plateau d'argent. Mais, le vers est dans la pomme et Mikael se retrouve vite dans les ennuis sans aide véritable. Après un début difficile sur le top départ - il faut se taper toute l'explication de la vie de Mikael, le genre d'homme qu'il est, puis de la situation de l'entreprise véreuse ou bien les aspects de la vie de chaque personnage soit un tantinet important, la suite de l'intrigue prend bien et l'on suit avec haleine l'enquête de Mikael. 

A franchement dire, je ne suis pas fan de ces romans à suspense économique ; mais un de temps à autre ne fait pas de mal. Il y a eu La firme, le plus célèbre, et puis d'autres dont je ne me souviens plus. Celui-ci, outre le titre - et ce malgré le long début où j'ai failli laché, m'a tenu à cause du pays où le roman prend place : la Suède - ce qui est nouveau pour moi. 

Et puis, dès sa première description, un personnage m'a bien plu : Lisbeth Salander : elle est décrite comme une femme-robot qui trouve tout sur les plus obscurs personnages, qui ne lâche pas l'affaire tel un chien, son os - impossible de se cacher d'elle. Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai découvert que c'est elle "the girl with the dragon tatoo" !/ la fille au tatouage de dragon ! - ça sonne mieux en anglais... Alors, là, oui, j'ai tenu le livre plus fort ! 

 

 Enfin, la petite anecdote  de cette lecture : la traduction de cette édition, bien qu'elle soit documentée avec des éclaircissements sur les instances officielles de la Suède, avait des problèmes typographiques qui donnèrent des phrases hors de sens - jusqu'à être injurieuses.

Bon, ma chronique me parait un peu fade, m'enfin, tant pis, je trouverai bien quelque chose à épicer bientôt ! ...



24/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres